21/10/2009

Aciiiiiiid

acid-woodstockBio me pose une question intéressante et pas facile sur la problématique des aliments acidifiants. Quels sont-ils et est-ce mauvais pour la santé d'en consommer trop?

En nutrition on distingue les aliments acidifiants et les aliments alcalinisants. 2 régles à retenir par rapport à ça:

1/ Nous avons besoin des deux: supprimer totalement les aliments acidifiants serait catastrophique pour la santé.

2/ l'équilibre alimentaire entre aliments alcalinisants et acidifiants est très important. Un déséquilibre (acide) a des conséquences désagréables: aphtes, crampes, fatigue, stress, problèmes d'ongles, de peau ou de cheveux

Notre alimentation occidentale habituelle est déséquilibrée et très (trop) riche en aliments acidifiants: la viande est très acidifiante tout comme la plupart des produits laitiers (sauf le fromage blanc frais et les yaourts maigres), les poissons (mais moins que la viande), les céréales, les alcools, les sodas, les huiles raffinées, les légumineuses, et certains légumes (asperge, poireau, artichaut)

Pour votre bonne santé, vous devez être attentif à votre consommation de produits alcalins: thé vert, yaourt maigre, les amandes, les fruits murs (à l'exception des prunes et des abricots), la grande majorité des légumes, la salade (sauf le cresson) et certains condiments.

Voici une liste plus complète des aliments selon leur effet alcalinisant ou acidifiant.

Vous remarquerez que les effets alcalinisants et acidifiants n'ont pas vraiment de rapport avec le goût des produits. Il faut noter qu'il y a une différence entre les aliments acides et les aliments acidifiants. L'ananas, par exemple, n'a pas un effet acidifiant.

Comme toujours, une alimentation équilibrée qui fait la part belle aux fruits et aux légumes devrait vous éviter les problèmes.

09/10/2009

Bon et mauvais?

fatOn parle souvent du "bon" et du "mauvais" cholestérol. Mais de quoi s'agit-il réellement? C'est assez compliqué en fait. Le cholestérol, c'est un lipide (une graisse), présent dans toutes les cellules de notre corps et absolument indispensable à notre organisme et qui revêt des rôles multiples dans le corps (précurseur de la vitamine D, des hormones sexuelles, de la bile que nous utilisons pour digérer. Un corps en bonne santé fabrique du cholestérol selon ses besoins.

Il n'y a qu'un seul type de cholestérol, pas deux

Quand on parle de bon et mauvais cholestérol, on parle en réalité des lipoprotéines qui transportent le cholestérol: le LDL et le HDL. Je ne veux pas entrer dans des explications techniques assomantes et rébarbatives mais en gros, l'excès de LDL est très mauvais pour les artères et accroit les risques de maladies cardio-vasculaires. A contrario, le HDL permet l'élimination du cholestérol en excès dans le sang.

Ce qu'il faut retenir c'est que vous éviterez l'accumulation de cholestérol dans vos artères à travers une alimentation pauvre en graisses saturées. Si votre cholestérol a tendance à être trop élevé, évitez les viandes grasses, les charcuteries, les fritures, l'huile de palme ou de coco, les viennoiseries, le lait entier et de manière générale les graisses animales (sauf les graisses de poisson). Le jaune d'oeuf fait débat (voir ce post)

Le sport est un moyen efficace de réduire le mauvais cholestérol.

13:38 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : oeufs, viande, cholesterol, graisse |  Facebook |

10/09/2009

Carnivore!

Meat%20QuestionNous sommes culturellement très carnivores et notre consommation de viande est sans rapport avec nos besoins réels. entre 1950 et 2000, la population mondiale a doublée tandis que la consommation de viande connaissait une croissance de 500%
L'apport nutritionnel de la viande est incontestable (protéines contenant les acides aminés essentiels, fer, vitamine B6 et B12, zinc, selenium) mais cet apport est garanti par de faibles quantités de viande. Je ne suis moi-même pas végétarien  (j'écrirai plus tard sur les risques en carences du végétarisme)  mais Il n'y a aucune raison de consommer plus de 100 grammes de viande par jour (en tous cas pas pour les besoins de notre organisme)

La production de viande doit également titiller notre fibre écolo: 18% des émissions de gaz à effet de serre viennent de l'élevage, ce qui est supérieur à l'ensemble du transport dans le monde, le développement exponentiel des élevages participe à la pollution de l'eau et à la déforestation. 50% de la consommation mondiale en antibiotiques est utilisée pour nourrir les animaux d'élevage.

De plus en plus de voix s'élèvent, à l'instar de Servan Schreiber, pour lier la consommation abusive de viande et certains cancers (même si ce genre de lien reste souvent purement statistique). voir également ce rapport américain de 2007

L'excès de viande serait donc une double menace pour notre santé, par ses effets directs (surtout pour les effets néfastes des viandes grasses et des charcuteries) et indirects (pollutions diverses).

Dans une alimentation occidentale normale, la carence en protéines est quasiment impossible. Manger des céréales, des fruits et des légumes frais, cultivés dans de bonnes conditions améliore la santé plus que n'importe quel autre aliment. Dans ce cadre, je suis un farouche opposant au régime hyperprotéiné + low carb (pauvre en glucides) du type Atkins qui a encore son noyau dur d'adeptes et qui, il faut l'avouer, fait perdre des kilos... mais pas de la bonne manière.

Outre le fait qu'il s'agisse du régime le moins écolo qui soit, il est très pauvre en fibres, pauvre en minéraux, pauvre en vitamines B et C,... et il n'est visiblement pas très bon à long terme pour avoir l'haleine fraiche ;-)

10:40 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : legumes, fruits, viande, glucides |  Facebook |