14/09/2009

Envie de sucre?

chrome_material_01_largeRessentez-vous des "appels du sucre" irrépressibles? Dans l'affirmative, il faudra peut-être supplémenter vos apports en chrome.

Le chrome est un oligo-élément qui facilite la régulation du taux de sucre dans l'organisme. Il a la réputation d'être bénéfique pour l'amincissement par son action anti-mauvais cholestérol et par son action anti-fringale sucrée car il régule l'action de l'insuline entrainant de plus faibles fluctuations de sucre dans le sang. En réduisant ces fluctuations, on ne ressent plus ces sensations d'hypoglycémie qui font que nous nous ruons sur le tiroir à bonbons.

Si votre alimentation est suffisante et équilibrée, que vous êtes en bonne santé, vous ne devriez pas manquer de chrome. Il est présent dans la viande (surtout le foie), les noix, les brocolis, les haricots verts, les pommes de terre, les asperges, le cresson, les champignons, le jaune d'oeuf, le gruyère, les prunes, les céréales à grains entiers, le thym, le poivre noir, etc.

Par contre, si votre régime ou vos habitudes alimentaires vous interdisent ou limitent la majorité des aliments ci-dessus (ce qui serait dommage), si vous abusez d'aliments raffinés et dénaturés (sucre blanc et farine blanche, par exemple), si vous êtes enceinte ou si vous pratiquez le sport intensivement, vous pourriez risquer une carence en chrome et envisager d'en prendre un peu en complément alimentaire ou, mieux encore, de la levure de bière, qui vous apportera sels minéraux, acides aminés indispensables et vitamines B qui feront du bien à votre peau, à vos ongles et à vos cheveux et vous permettront de mieux métaboliser le chrome.

12/09/2009

Même pas faim!

hamster-affameJe me souviens quand mes parents faisaient régime à la fin des années 70. Les régimes de l'époque (je me rappelle du Scarsdale) étaient plutôt des "diètes" et l'ambiance à la maison, surtout à l'heure des repas, s'en ressentait :-)

C'est donc au sortir des seventies que j'ai compris que s'affamer, en plus de ne pas être rigolo et de requérir une volonté de fer, ça ne marchait pas. Un organisme qui ne reçoit pas les calories dont il a besoin apprendra vite à moins en brûler. On sait aujourd'hui qu'un bon régime n'est pas basé sur la résistance à la faim. Il est fortement déconseillé de sauter des repas et il peut même être efficace d'augmenter le nombre de prises alimentaires quotidiennes... sans augmenter le nombre de calories totales ingérées et tout en veillant à manger des choses saines. Prendre un "10 heures" et un petit goûter (par exemple avec des fruits à faible index glycémique) aident le métabolisme à fonctionner optimalement, constituent une assurance anti-fringale et vous permettent de vous contenter d'un repas léger le soir.

Je veux apporter une nuance en disant qu'il est parfois possible qu'on ait pas (encore) faim au moment d'un repas parce-qu'on a trop mangé au repas précédent. Dans ce cas, inutile de se forcer.

23:17 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : repas, gouter, faim, fringales, metabolisme |  Facebook |