28/10/2009

Warning

rubon24Je n’aime pas prendre la posture du donneur de leçons mais je lis de temps en temps sur des blogs et des sites traitant de diététique, des conseils donnés avec bienveillance mais qui sont erronés et je souhaite faire une petite mise au point sémantique.

Quand on parle de métabolisme de base, il ne s’agit pas des besoins en calories par jour mais bien des besoins incompressibles en calories par jour. Ce sont donc les besoins de l'organisme pour assurer sa survie (faire fonctionner les organes et les réactions biochimiques du corps). Si vous n’êtes pas plongé dans le coma, les besoins caloriques par jour sont largement supérieurs au métabolisme de base…entre 30 et 90% de plus selon le mode de vie. Consommer moins de calories que son métabolisme de base mène à la malnutrition, à la maladie et potentiellement à la mort.

Il est impératif sous peine de graves problèmes de santé de consommer plus de calories que les besoins du métabolisme de base. 

Afin d’être concret, voici un très bon calculateur du métabolisme de base et de vos besoins caloriques qui vous permettra de mesurer la différence entre les deux. Pour plusieurs raisons, le calculateur n’est pas totalement rigoureux. D’autres éléments comme la masse musculaire et d’éventuels problèmes de thyroïde vont impacter votre métabolisme de base. Mais  c’est un bon indicateur tout de même.

13:46 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sante, metabolisme, metabolisme de base |  Facebook |

27/10/2009

3 questions

Chicoree_frisee-280x280Trois charmantes et ravissantes lectrices (oui, j’aime et je flatte mon lectorat ;-)) me posent chacune une question à laquelle je me propose de répondre aujourd’hui. Du moins, je vais essayer de le faire.

La première question est posée par Bio qui lit probablement dans mes pensées car elle me demande ce qu’est l’inuline, sujet dont je comptais vous parler cette semaine.

Alors, c’est quoi l’inuline et quel intérêt ça a d’un point de vue diététique ?

Tout d’abord il faut dire que vous consommez déjà probablement de l’inuline : C’est une substance d’origine végétale que l’on trouve, par exemple, dans les artichauts, les poireaux, l’ail, les asperges, les salsifis, les bananes et surtout dans les racines de chicorée.

L’inuline est un glucide complexe qui a un effet prébiotique : C’est bon pour le colon et la flore intestinale. (Attention de ne pas confondre prébiotique et probiotique, ces derniers étant des micro-organismes vivants.).  L’inuline est une fibre alimentaire.

On trouve de plus en plus d’inuline dans des préparations alimentaires industrielles estampillées « santé ». L’inuline y remplace avantageusement la graisse de d’autres types de sucres. Le résultat est un produit moins calorique, plus riche en fibres et facteurs de bonne santé intestinale. Ce n’est malheureusement pas facile de repérer les inulines et les autres prébiotiques sur les étiquettes. On en trouve aussi dans certains « aides minceurs » en gélules.  

Des études démontrent que l’inuline facilite l’assimilation du fer et l’absorption du calcium et du magnésium.  

Attention quand même, car la recherche rapporte des cas d’allergies à l’inuline (œdèmes, urticaires, troubles digestifs…). Certaines personnes ont du mal à la digérer (gaz et ballonnements). Il est conseillé d’intégrer l’inuline et les autres prébiotiques petit à petit dans son alimentation et de boire suffisamment pour une meilleure tolérance.

 

Tant que nous parlons de glucides, je voulais rebondir sur la remarque de Pivoine. Je cite « Beaucoup de gens en sont restés aux sucres lents/rapides alors que désormais, on parle en termes d'index glycémique bas, moyen, élevé.  Une petite mise au point ne serait pas mal. »

C’est l’occasion pour moi de reparler d’un de mes premiers posts sur les index glycémiques.  C’est une notion que vous retrouvez souvent sur ce blog et elle est fondamentale. Les glucides  sont plus aujourd’hui classés selon l’influence qu’ils ont sur le taux de glucose dans le sang.

 

Enfin, Julie me demande mon avis sur un point très controversé : celui de l’aspartame ou des autres ersatz de sucre dans les sodas. Quelle est l’influence de ces produits sur l’envie de sucre ? Et sur l’appétit ?

Sur ce sujet, personne n’est d’accord et j’avoue que je ne me sens pas suffisamment expert de l’aspartame pour trancher le débat.  Par contre, il est clair que nous n’avons aucun besoin d’aspartame. L’eau est la seule boisson indispensable et les boissons style coca light ne servent à rien : elles n’apportent rien à l’organisme, elles ne rassasient pas, elles sont acidifiantes, elles ont la réputation d’affaiblir le pancréas, elles comportent des substances très peu naturelles. Elles leurreraient l’organisme en le faisant réagir comme s’il devait métaboliser du sucre. Ces boissons sont très corrosives et ne sont pas bonnes  pour les dents.  

Les études sur la nocivité de l’aspartame présentent des résultats divergents.  Les intérêts économiques sont tels que les lobbys financent des recherches qui affirment que l’aspartame n’est pas nocif. J’ai tendance à déconseiller les sodas lights au nom du principe de précaution car s’il y a une chose dont je suis certain c’est que notre corps n’en a nulle utilité.

22/10/2009

3 alliés minceur

chouLa presse présente souvent des listes d'aliments "brûle-graisses". Il faut se méfier de ce genre de vocabulaire: si vous abusez de sucre et de graisses saturées, les aliments que l'on dit brûle-graisse ne vous seront que de très peu d'utilité. Par contre, il est évident qu'augmenter la proportion de certains produits dans votre alimentation aura un effet sur votre ligne. Voici 3 légumes qui me semblent très précieux dans le cadre d'un régime amincissant.

 

L'aubergine est très peu calorique (20 calories par 100 grammes) mais très riche en vitamines et minéraux. Si vous en avez déjà préparé avec de l'huile d'olive vous avez déjà pu constater que l'aubergine absorbait très efficacement les matières grasses. Cette capacité d'absorption de la graisse se poursuit dans votre corps, surtout si vous avez opté pour une cuisson avec peu de matière grasse (bouillie, vapeur ou au four). L'aubergine permet de limiter le passage des graisses dans le sang. Le potassium qu'elle contient a des effets drainants, d'autant plus que l'aubergine contient très peu de sodium. Son index glycémique est bas (20)

Le chou est très peu calorique et pourtant très satiétant. Il y a quelques années, le régime "soupe aux choux" avait la cote. Le chou régule le métabolisme des sucres et des graisses. Tout comme l'aubergine il est riche en fibres et en potassium. Le chou apporte également pas mal de vitamine C. L'index glycémique du chou est de 15, ce qui est extrêmement bas.

La courgette contient 95% d'eau est ne présente que 15 calories aux 100 grammes. Sa peau contient beaucoup de fibres et son index glycémique est aussi bas que celui du chou et elle apporte également vitamines B9 et C, antioxydants et minéraux. Essayez le mélange courgette-curry qui est vraiment délicieux... 

Vous l'aurez compris, même si je ne crois pas aux aliments miracles, ces légumes ont plusieurs vertus:
- Leur apport nutritionnel est très intéressant
- Ils sont peu caloriques par rapport à leur effet sur la sensation de satiété
- Leur index glycémique est très bas
- Ils sont riches en fibres
- Ils ont des effets drainants
- Bien préparés, ils sont savoureux...

Comme à chaque fois, j'insiste sur le fait que ces aliments doivent être consommés dans le cadre d'une alimentation équilibrée

21/10/2009

Aciiiiiiid

acid-woodstockBio me pose une question intéressante et pas facile sur la problématique des aliments acidifiants. Quels sont-ils et est-ce mauvais pour la santé d'en consommer trop?

En nutrition on distingue les aliments acidifiants et les aliments alcalinisants. 2 régles à retenir par rapport à ça:

1/ Nous avons besoin des deux: supprimer totalement les aliments acidifiants serait catastrophique pour la santé.

2/ l'équilibre alimentaire entre aliments alcalinisants et acidifiants est très important. Un déséquilibre (acide) a des conséquences désagréables: aphtes, crampes, fatigue, stress, problèmes d'ongles, de peau ou de cheveux

Notre alimentation occidentale habituelle est déséquilibrée et très (trop) riche en aliments acidifiants: la viande est très acidifiante tout comme la plupart des produits laitiers (sauf le fromage blanc frais et les yaourts maigres), les poissons (mais moins que la viande), les céréales, les alcools, les sodas, les huiles raffinées, les légumineuses, et certains légumes (asperge, poireau, artichaut)

Pour votre bonne santé, vous devez être attentif à votre consommation de produits alcalins: thé vert, yaourt maigre, les amandes, les fruits murs (à l'exception des prunes et des abricots), la grande majorité des légumes, la salade (sauf le cresson) et certains condiments.

Voici une liste plus complète des aliments selon leur effet alcalinisant ou acidifiant.

Vous remarquerez que les effets alcalinisants et acidifiants n'ont pas vraiment de rapport avec le goût des produits. Il faut noter qu'il y a une différence entre les aliments acides et les aliments acidifiants. L'ananas, par exemple, n'a pas un effet acidifiant.

Comme toujours, une alimentation équilibrée qui fait la part belle aux fruits et aux légumes devrait vous éviter les problèmes.

20/10/2009

Lili

235_162_SKY20091020112320VNSkynet Lili me fait l'honneur de publier mon dossier consacré aux aliments anti-déprime.

Vous trouverez le dossier en suivant ce lien

Bonne semaine!

15/10/2009

l'exemple c'est nous?

dyn003_original_150_125_pjpeg_2659346_b0c3ac596c65b7a7f845e8db7ec99383Les lignes qui suivent s'inscrivent dans l'initiative "l'exemple c'est nous"... mais je n'ai aucunement la prétention d'être exemplaire. Mon intention aujourd'hui est d'exprimer quelques doutes et états d'âme et éventuellement d'ouvrir le débat avec vous.

Comme vous pouvez vous en douter, compte tenu de mon activité, nous parlons beaucoup, à la maison, de poids, de régimes, de sport et d'hygiène de vie et mes enfants sont très sensibilisés aux problématiques de surpoids. Très sensibilisés ou trop sensibilisés? la frontière n'est pas aisée à définir. Quelle est la limite entre éveil et culpabilisation? Où s'arrête l'entretien de son corps et où commence l'obsession superficielle de l'apparence? N'y a-t'il pas aussi un âge ou l'on a droit à l'innocence vis-à-vis de la nourriture? 

Ces quelques questions ont fait leur chemin dans ma petite cervelle et j'ai compris petit à petit que je devais... apprendre à fermer ma gueule :) et à tout simplement vivre selon mes convictions mais sans verbaliser, face aux enfants, mes principes d'hygiène de vie: les repas sont un moment festif, les calories ne sont pas pesées, les apports journaliers recommandés ne sont pas évalués, le sport est un loisir qui n'a d'autre but de se faire plaisir et de retrouver des amis, nous mangeons simplement varié et veillant à acheter des produits de qualité et nous faisons découvrir à nos enfants des saveurs du monde entier et ils aiment ça. Bien sur, nous avons déserté les fast foods depuis bien longtemps, il n'y a plus de sodas sucrés dans notre frigo ni des biscuits aux huiles hydrogénées dans nos armoires.

L'alimentation saine reste bien évidemment un point d'attention mais le rapport sain à l'alimentation l'est devenu tout autant, si pas plus. J'essaie d'éduquer mes enfants dans ce sens mais c'est pourtant d'eux que je l'ai appris.

09:56 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : enfants, yapaka, montrons l exemple |  Facebook |

12/10/2009

Mal aimé

lentilles%20GPJe suis surpris de constater que pas mal de gens que je rencontre n'ont jamais mangé de lentilles. Cet aliment plutôt mal aimé est pourtant une légumineuse délicieuse, facile à accomoder, à la chargé glycémique très basse, assez peu calorique (110 calories par 100 grammes), excellente pour la santé et bon marché. Les lentilles sont une très bonne source de fer, de phosphore, de vitamines B, de cuivre et de zinc.

J'utilise souvent les lentilles corail pour faire des soupes et les lentilles brunes pour les salades. Quelque soit leur couleur, je trouve que leur goût se marie bien avec la tomate, l'ail, le persil, les épices orientales (coriandre, cumin et curcuma).

Les lentilles sont très protéinées (près de 10 grammes de protéines pour 100 grammes de lentilles) mais doivent idéalement être accompagnées d'une céréale ou d'un peu de viande pour combler les besoins en acides aminés essentiels: En Inde, elle est souvent associée au riz (Dahl)

Vous trouverez des centaines de super recettes avec des lentilles en cherchant un peu sur les sites de recettes. Il y en a plus de 200 sur marmiton.org

09/10/2009

Bon et mauvais?

fatOn parle souvent du "bon" et du "mauvais" cholestérol. Mais de quoi s'agit-il réellement? C'est assez compliqué en fait. Le cholestérol, c'est un lipide (une graisse), présent dans toutes les cellules de notre corps et absolument indispensable à notre organisme et qui revêt des rôles multiples dans le corps (précurseur de la vitamine D, des hormones sexuelles, de la bile que nous utilisons pour digérer. Un corps en bonne santé fabrique du cholestérol selon ses besoins.

Il n'y a qu'un seul type de cholestérol, pas deux

Quand on parle de bon et mauvais cholestérol, on parle en réalité des lipoprotéines qui transportent le cholestérol: le LDL et le HDL. Je ne veux pas entrer dans des explications techniques assomantes et rébarbatives mais en gros, l'excès de LDL est très mauvais pour les artères et accroit les risques de maladies cardio-vasculaires. A contrario, le HDL permet l'élimination du cholestérol en excès dans le sang.

Ce qu'il faut retenir c'est que vous éviterez l'accumulation de cholestérol dans vos artères à travers une alimentation pauvre en graisses saturées. Si votre cholestérol a tendance à être trop élevé, évitez les viandes grasses, les charcuteries, les fritures, l'huile de palme ou de coco, les viennoiseries, le lait entier et de manière générale les graisses animales (sauf les graisses de poisson). Le jaune d'oeuf fait débat (voir ce post)

Le sport est un moyen efficace de réduire le mauvais cholestérol.

13:38 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : oeufs, viande, cholesterol, graisse |  Facebook |

05/10/2009

MG

EpinardLors de mes coachings, je constate souvent une alimentation pauvre en magnésium, un oligo-élément essentiel pour l'équilibre nerveux, pour le coeur, les os et les muscles. Les carences en magnésium sont très répandues (20% d'entre nous et près de 25% des femmes). Ces carences affectent le corps, le métabolisme des graisses mais aussi le moral, la capacité de concentration et la résistance au stress.

On en trouve surtout dans: Les légumes verts (surtout les épinards et les artichauts), les céréales complètes, les fruits oléagineux (noix, noix de cajou, noisettes, amandes…), certaines eaux minérales (hepar, contrex, badoit, quezac), les lentilles, la banane, les agrumes, les pommes, les pommes de terre, le cacao et dans le poisson (thon, flétan, aiglefin,...).

Les symptômes du manque de magnésium sont assez diffus mais les crampes, les petits tremblements musculaires, la fatigue chronique, la mélancolie peuvent être des signaux d'alerte. Bien entendu, un bilan alimentaire est le meilleur moyen d'évaluer s'il y a carence.

Je vous conseille d'accorder une attention particulière au magnésium, tellement important pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps et trop peu présent dans notre alimentation de tous les jours.

Bonne semaine!

11:32 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : epinards, deprime, carences, oleagineux, magnesium |  Facebook |

02/10/2009

Mé-ta-bo-li-sez!

retro_fitness_albumJe l'ai déjà écrit et je le réécrirai souvent: le sport participe très activement au contrôle de votre poids, non seulement grâce à la dépense energétique pendant la pratique sportive mais également grace à l'augmentation de votre masse musculaire qui vous permettra d'accélérer votre métabolisme et dès lors de brûler plus de calories même lorsque vous êtes au repos.

Le sport est donc le moyen le plus sur et le plus efficient d'accélérer votre métabolisme mais ce n'est pas le seul moyen. En voici quelques autres qui devraient vous aider à brûler plus efficacement vos calories.

- Un bon petit déjeuner équilibré (céréales, pain complet, fruits, oeuf, yaourt,...) permet à votre métabolisme de redémarrer. Sauter le petit déjeuner équivaut à ordonner à son métabolisme de ralentir pour faire face à l'état de jeûne.
- Hydratez vous en suffisance, aussi entre les repas: un organisme déshydraté va avoir tendance à s'économiser. L'eau est, de plus, importante pour éliminer les toxines
- Choisissez les bons nutriments: magnésium (la majorité des légumes verts, oléagineux, céréales complètes, eaux minérales riches en magnesium telles que Hepar, Contrex, Badoit ou Quezac) et vitamines C (kiwis, persil, broccolis, choux, fenouil, cresson, agrumes,...) doivent être consommés en suffisance pour que le métabolisme fonctionne bien
- Augmentez le nombre de prises alimentaires sur une journée sans pour autant ingurgiter plus de calories (un yaourt maigre ou un fruit en milieu de matinée et d'après-midi). Cela maintient le taux de glucose dans le sang et le niveau d'énergie à des niveaux à peu près constants tout au long de la journée.
- Dormez bien

Certains compléments alimentaires sont vendus avec la promesse d'accélérer votre métabolisme (compléments à base de caféine, de guarana, de damiana, de Ma huang, de ginseng et/ou de taurine,...). Ca peut marcher (un peu, surtout au début) mais méfiez-vous des effets secondaires désagréables (élévation de la tension artérielle, nervosité, insomnies, maux de tête,...) et de l'accoutumance à ces produits. Le sport aussi peut produire une certaine accoutumance mais celle-là, je vous la recommande.

10:58 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sport, eau, sommeil, metabolisme, magnesium |  Facebook |