30/09/2009

En présence de mon avocat


avocat-crevette-pistache-L-1-175x130L'avocat est un fruit (si, je vous assure que c'est un fruit!) gras et calorique. 100 grammes d'avocat apportent plus ou moins 180 calories et 14.7 grammes de lipides... mais ça n'est pas une raison pour ne pas en manger, même si vous souhaitez perdre du poids. Son index glycémique est très bas (il contient très peu de glucides), il est très riche en fibres (c'est l'arme absolue contre la constipation) et ses graisses sont avant tout des gras monoinsaturés, bien meilleures pour la santé que les graisses saturées.

A cause de sa charge calorique, une personne au régime ne devra pas en abuser mais ce serait dommage de s'en priver totalement. Vous veillerez, les jours ou vous mangez de l'avocat, à ne pas abuser d'autres aliments trop caloriques. Ca ne devrait pas poser trop de problèmes car l'avocat est particulièrement satiétant.

Les avocats sont riches en antioxydants (ça ralentit le processus de vieillissement), en potassium, en magnesium et c'est un véritable cocktail de vitamines (A, B6, B9, C et E). Ils participent à l'apport en cuivre et en zinc.

Je conseille de le manger en salade avec des crevettes (complément idéal des avocats car peu caloriques, sans fibres, très protéinées, riches en omégas 3 et en vitamines B3 et B12), des petits dés de tomates et agrémenté de ciboulette ou de coriandre. L'avocat est également délicieux avec le saumon cru, sous forme de maki ou de tartare. On le retrouve aussi souvent associé au surimi mais personnellement, je suis moins fan.

14:56 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : saumon, crevettes, avocat, calories, lipides, nutriments |  Facebook |

27/09/2009

Mon petit grain de sel

selLa campagne française "mangerbouger" clame à longueur d'écrans publicitaires que "pour votre santé ne mangez pas trop gras trop sucré trop salé"

Les sites de nutrition (y compris mon modeste blog) parlent beaucoup de sucre(s) et de graisse mais évoquent moins souvent l'excès de sel (le sodium). Notre consommation de sel est pourtant sans rapport avec les besoins de notre organisme. Il est déconseillé de consommer trop de sel pour moultes raisons: rétention d'eau, hypertension, ostéoporose et aggravation du risque cardiovasculaire sont quelques-uns des effets secondaires indésirables de l'abus de sel (l'abus étant défini par plus de 5 grammes par jour alors que dans nos pays industrialisés nous sommes au-dela des 10 grammes par personne et par jour en moyenne).

La majorité du sodium que nous ingurgitons lors de nos repas provient (une fois encore) de l'industrie agro-alimentaire.

Les plats préparés achetés en supermarché sont beaucoup trop chargés en sel. N'abusez pas non plus des charcuteries et de sauces que vous n'auriez pas préparé vous-même.

Le lien direct entre sel et obésité n'est pas avéré. Manger moins salé ne vous fera pas maigrir (hormis la rétention d'eau) mais vous épargnera peut-être des petits tracas de santé.

15:46 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sel |  Facebook |

24/09/2009

Le kiwi

kiwiLa blogueuse Bio me fait remarquer dans les commentaires du post du 21 septembre, à quel point les kiwis sont délicieux et très bénéfiques pour la santé. C'est très vrai et c'est d'ailleurs un des champions des CPN (calories per nutrient). Les CPN mesurent les calories nécessaires pour apporter 1% de l'apport recommandé en nutriments (Les CPN sont une mesure purement indicative. Attention de prendre en compte le fait qu'il faut assurer la variété des nutriments par la variété de l'alimentation).

Le top 5 des fruits selon l'indice CPN est: la fraise (2.5 CPN), le citron (2.5) le melon cantaloupe (2.6), la papaye (2.7) et le kiwi (3.8). Ces 5 fruits peuvent être consommés à volonté par ceux se soucient de la qualité de leur alimentation et de leur poids.

En plus, la peau du kiwi constitue une barrière très efficace contre les pesticides (contrairement aux fraises qui sont très sensibles aux pesticides)

Le kiwi est source de vitamines C plus qu'aucun autre fruit. Il est riche en vitamines E, antioxydants, minéraux (potassium, calcium, magnesium), en pectine et en fibres.

Si vous avez un jardin, sachez qu'il est assez facile de cultiver ses propres kiwis (pour info, les arbres à kiwi s'appelent les actinidias) même avec le climat tempéré Belge.

On en trouve toute l'année mais la saison du kiwi serait plutôt de novembre à Mai.

22/09/2009

Les glucides à l'index

glycemie_909565587Depuis la découverte en 1981 par le Canadien Jenkins des index glycémiques, les vieilles notions de "sucres rapides" (glucides simples) et "sucres lents" (glucides complexes) sont devenues obsolètes. Grâce à Montignac la notion d'index glycémique (IG) est devenue incontournable dans l'exercice de la nutrition. Manger des aliments à IG peu élevé a un effet sur la satiété (à charge calorique égale, les aliments à IG faible comblent plus efficacement la faim), influence à la baisse le taux de triglycérides (les graisses dans le sang), ce qui est important si vous voulez perdre du poids et réduit le risque de coup de pompe. Vous trouverez sur le site de un classement des aliments selon leur index glycémiques

Baser ses choix alimentaires sur base des IG est un moyen efficace de perdre du poids.

Mais l'index glycémique, c'est quoi?
C'est la mesure de l'influence d'un glucide (la mesure ne concerne que les glucides) sur le taux de sucre dans le sang pendant les deux heures suivant son ingestion.

La valeur étalon de l'index glycémique est le glucose pur auquel a été attribué un indice de référence de 100. C'est une mesure très utile mais qui reste relativement imparfaite. L'index glycémique d'un aliment variera en fonction de la cuisson ou de la maturation de celui-ci. il variera aussi en fonction de l'activité physique de la personne qui consomme l'aliment. En effet, lors de la pratique sportive, le glucose est absorbé beaucoup plus rapidement. Notons encore que l'IG ne mesure qu'un aliment à la fois et ne mesure pas la qualité des aliments.

En utilisant l'index glycémique comme seul critère on aura tendance à éliminer de son alimentation des fruits tels que la pastèque ou le raisin, qui sont pourtant d'excellents fruits.

A cause des limitations de l'IG, il est raisonnable de penser que le "next big thing" en matière de régime sera plutôt la charge glycémique (CG), qui ajoute une dimension qualitative en tenant compte des fibres présentes dans l'aliment concerné. En attendant un tableau complet des charges glycémiques (j'y travaille!), fiez-vous aux index glycémiques déjà fort utiles.

21/09/2009

Et de 11...

kiwi

A l'occasion de mon onzième post sur ce blog, je souhaitais partager avec vous 11 principes, pratiques et "bonnes habitudes" qui me semblent essentielles pour vous sentir durablement mieux dans votre corps. Si tout ça vous paraît évident, c'est que vous avez probablement déjà une bonne hygiène de vie

1. Ne basez pas votre comportement alimentaire sur la résistance à la faim. Cela apprend à votre organisme à stocker. Ne sautez pas de repas, mangez à votre faim mais lentement et sans voracité.


2. Les boissons caloriques, si elles étanchent éventuellement la soif, ne vous rassasient pas. En consommer augmentera votre apport calorique. Buvez de préférence de l'eau et des boissons naturelles non caloriques. 


3. Le sommeil a une influence très importante sur l'hormone de la satiété (la leptine). Dormez bien et vous aurez moins faim la journée.


4. Pour éviter les carences qui mettraient votre santé et votre moral en danger, variez le plus possible les aliments et les cuissons.


5. Lisez les étiquettes: Evitez les graisses trans (huiles hydrogénées) et limitez les acides gras saturés. Attention à l'huile de palme.


6. Prenez le temps pour un bon petit déjeuner. Le soir, contentez-vous d'un repas plus frugal.


7. Les fruits et les légumes sont essentiels à votre santé: Consommez-en quotidiennement. Faites attention à leur index glycémique si vous souhaitez contrôler votre poids.

8. Orientez vous vers des pratiques alimentaires saines mais qui ne vous marginalisent pas.


9. Bougez: Faire du sport vous aide à garder un corps tonique. Le sport est aussi un moyen efficace d'augmenter votre dépense énergétique et de lutter contre certaines maladies.


10. Vos muscles vous aident à brûler de la graisse, même au repos. Entretenez les par le sport et par un apport suffisant en protéines pour le bien de votre métabolisme de base.


11. Continuez à manger avec plaisir: choisissez vos aliments parce-qu'ils sont bénéfiques mais également parce-qu'ils vous plaisent. Que votre alimentation saine soit également une expérience sensorielle.

Bonne semaine à vous

00:13 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sport, alimentation, hygiene de vie |  Facebook |

18/09/2009

Sucre light

tagatoseDans la famille des édulcorants, j'ai tendance à préférer le tagatose à l'aspartame. Non seulement il est moins controversé mais en plus, il a meilleur goût. Le tagatose est un produit d'origine naturelle (Il est fabriqué à partir du lactose mais peut convenir aux personnes allergiques au lactose). Le tagatose a un excellent pouvoir sucrant (presque autant que le sucre blanc raffiné) et des études viennent mettrent en avant le fait qu'il ne présente pas de danger pour la santé. Mieux encore, le tagatose n'entraine pas d'hypoglycémie ni de prise de poids et augmente le bon cholestérol. 

Le tagatose est trois fois moins calorique que le sucre et son index glycémique est très bas. Sa composition permet de l'utiliser dans la préparation de pâtisseries. 

Vous connaissiez le tagatose? Si oui, qu'en pensez-vous?

edit: le tagatose se trouve dans les magasins diététiques et dans la majorité des supermarchés (Delhaize, Carrefour, Cora,...) en général au rayon diététique

10:01 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : sucre, tagatose |  Facebook |

16/09/2009

AGT... à jeter?

margarineDans les commentaires d'un post précédent, Valérie pose la questions suivante: "Pourrais-tu aussi nous éclairer sur les graisses hydrogénées ou AGT (Acides Gras Trans)?"

C'est vrai que c'est important de parler de ces graisses qui ont pris en peu de temps une place considérable dans l'industrie alimentaire. Les graisses trans ont mauvaise presse par les temps qui courent... A juste titre? Sans ambiguités, la réponse est oui! C'est de la "mauvaise graisse" et les acides gras n'ont aucun intérêt nutritif. On en trouve à l'état naturel en quantités relativement réduites dans le lait entier, le beurre et la viande de ruminants. Ils sont surtout difficilement contournables dans bon nombre de produits alimentaires industriels. Les AGT proviennent essentiellement des huiles hydrogénées, c'est-à-dire "épaissies" à l'hydrogène

Les industriels les utilisent pour 4 raisons principales: elles sont très bon marché, elles donnent aux aliments qui en contiennent un aspect moelleux assez agréable (l'impression que ça fond dans la bouche... c'est bon pour les ventes), elles sont chimiquement stables et elles se conservent longtemps.

Les AGT augmentent le "mauvais cholestérol" (LDL) mais dans une proportion moindre que les acides gras saturés. On soupçonne ces graisses d'avoir un impact négatif sur le "bon cholestérol" (HDL) mais cela n'a pas encore été formellement démontré. Il est par contre évident que les deux types d'acides gras sont des facteurs de surpoids: Les acides gras saturés et les acides gras trans se figent à température ambiante... imaginez ce qui se passe dans votre corps quand vous en mangez

Pour avoir un corps plus mince, éviter le mauvais cholestérol et ainsi diminuer les risques de souffrir à terme d'une maladie cardiovasculaire, il est indiqué de limiter au maximum les AGT et de contrôler votre consommation d'acides gras saturés (graisses animales, huile de coco et surout huile de palme).

Pour traquer les acides gras trans, lisez les étiquettes pour déceler la présence d'huile hydrogénée (la quantité n'est malheureusement pas indiquée). Faites surtout attention aux biscuits, patisseries industrielles, crèmes, pâtes à tartiner, margarines et plats préparés. Vous remarquerez que vos enfants sont particulièrement exposés à ces graisses "nouvelle génération". Attention également aux huiles de cuisson des fast foods.

La prolifération des AGT ont amené récemment les autorités sanitaires new yorkaises à interdire l'usage des huiles hydrogénées dans les restaurants... en espérant que l'on fasse de même chez nous.

18:30 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : graisses, cholesterol, agt, huile hydrogenee |  Facebook |

14/09/2009

Envie de sucre?

chrome_material_01_largeRessentez-vous des "appels du sucre" irrépressibles? Dans l'affirmative, il faudra peut-être supplémenter vos apports en chrome.

Le chrome est un oligo-élément qui facilite la régulation du taux de sucre dans l'organisme. Il a la réputation d'être bénéfique pour l'amincissement par son action anti-mauvais cholestérol et par son action anti-fringale sucrée car il régule l'action de l'insuline entrainant de plus faibles fluctuations de sucre dans le sang. En réduisant ces fluctuations, on ne ressent plus ces sensations d'hypoglycémie qui font que nous nous ruons sur le tiroir à bonbons.

Si votre alimentation est suffisante et équilibrée, que vous êtes en bonne santé, vous ne devriez pas manquer de chrome. Il est présent dans la viande (surtout le foie), les noix, les brocolis, les haricots verts, les pommes de terre, les asperges, le cresson, les champignons, le jaune d'oeuf, le gruyère, les prunes, les céréales à grains entiers, le thym, le poivre noir, etc.

Par contre, si votre régime ou vos habitudes alimentaires vous interdisent ou limitent la majorité des aliments ci-dessus (ce qui serait dommage), si vous abusez d'aliments raffinés et dénaturés (sucre blanc et farine blanche, par exemple), si vous êtes enceinte ou si vous pratiquez le sport intensivement, vous pourriez risquer une carence en chrome et envisager d'en prendre un peu en complément alimentaire ou, mieux encore, de la levure de bière, qui vous apportera sels minéraux, acides aminés indispensables et vitamines B qui feront du bien à votre peau, à vos ongles et à vos cheveux et vous permettront de mieux métaboliser le chrome.

12/09/2009

Même pas faim!

hamster-affameJe me souviens quand mes parents faisaient régime à la fin des années 70. Les régimes de l'époque (je me rappelle du Scarsdale) étaient plutôt des "diètes" et l'ambiance à la maison, surtout à l'heure des repas, s'en ressentait :-)

C'est donc au sortir des seventies que j'ai compris que s'affamer, en plus de ne pas être rigolo et de requérir une volonté de fer, ça ne marchait pas. Un organisme qui ne reçoit pas les calories dont il a besoin apprendra vite à moins en brûler. On sait aujourd'hui qu'un bon régime n'est pas basé sur la résistance à la faim. Il est fortement déconseillé de sauter des repas et il peut même être efficace d'augmenter le nombre de prises alimentaires quotidiennes... sans augmenter le nombre de calories totales ingérées et tout en veillant à manger des choses saines. Prendre un "10 heures" et un petit goûter (par exemple avec des fruits à faible index glycémique) aident le métabolisme à fonctionner optimalement, constituent une assurance anti-fringale et vous permettent de vous contenter d'un repas léger le soir.

Je veux apporter une nuance en disant qu'il est parfois possible qu'on ait pas (encore) faim au moment d'un repas parce-qu'on a trop mangé au repas précédent. Dans ce cas, inutile de se forcer.

23:17 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : repas, gouter, faim, fringales, metabolisme |  Facebook |

10/09/2009

Carnivore!

Meat%20QuestionNous sommes culturellement très carnivores et notre consommation de viande est sans rapport avec nos besoins réels. entre 1950 et 2000, la population mondiale a doublée tandis que la consommation de viande connaissait une croissance de 500%
L'apport nutritionnel de la viande est incontestable (protéines contenant les acides aminés essentiels, fer, vitamine B6 et B12, zinc, selenium) mais cet apport est garanti par de faibles quantités de viande. Je ne suis moi-même pas végétarien  (j'écrirai plus tard sur les risques en carences du végétarisme)  mais Il n'y a aucune raison de consommer plus de 100 grammes de viande par jour (en tous cas pas pour les besoins de notre organisme)

La production de viande doit également titiller notre fibre écolo: 18% des émissions de gaz à effet de serre viennent de l'élevage, ce qui est supérieur à l'ensemble du transport dans le monde, le développement exponentiel des élevages participe à la pollution de l'eau et à la déforestation. 50% de la consommation mondiale en antibiotiques est utilisée pour nourrir les animaux d'élevage.

De plus en plus de voix s'élèvent, à l'instar de Servan Schreiber, pour lier la consommation abusive de viande et certains cancers (même si ce genre de lien reste souvent purement statistique). voir également ce rapport américain de 2007

L'excès de viande serait donc une double menace pour notre santé, par ses effets directs (surtout pour les effets néfastes des viandes grasses et des charcuteries) et indirects (pollutions diverses).

Dans une alimentation occidentale normale, la carence en protéines est quasiment impossible. Manger des céréales, des fruits et des légumes frais, cultivés dans de bonnes conditions améliore la santé plus que n'importe quel autre aliment. Dans ce cadre, je suis un farouche opposant au régime hyperprotéiné + low carb (pauvre en glucides) du type Atkins qui a encore son noyau dur d'adeptes et qui, il faut l'avouer, fait perdre des kilos... mais pas de la bonne manière.

Outre le fait qu'il s'agisse du régime le moins écolo qui soit, il est très pauvre en fibres, pauvre en minéraux, pauvre en vitamines B et C,... et il n'est visiblement pas très bon à long terme pour avoir l'haleine fraiche ;-)

10:40 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : legumes, fruits, viande, glucides |  Facebook |

08/09/2009

Egg

bel_oeuf_matinesDans les commentaires de mon post précédent sur le "bon gras", Lucy me pose une très bonne question à propos des oeufs. Je cite: "Et les oeufs? C'est du bon gras ou pas ?
Parce qu'il y a des gens qui me disent que c'est plein de vitamines et d'autres personnes qui me disent que c'est plein de cholestérol. Je ne sais plus quoi penser des oeufs..."

Je suis très favorable aux oeufs dans une alimentaion ou il n'y a pas trop de viande et je considère qu'ils sont quasi indispensables aux végétariens. C'est très nourissant, ça apporte beaucoup de bonnes protéines, de vitamines B2 et B12, de sélénium, d'antioxydants et de fer. L'oeuf contient aussi de la vitamine A, B9, E, du phosphore et du zinc. Il est riche en choline (très bon pour le cerveau).

C'est vrai que le jaune d'oeuf contient du cholestérol mais il est faible en gras saturés. Les études montrent qu'il n'a pas beaucoup d'influence sur le cholestérol sanguin.

Je conseille de manger des oeufs, de manger moins de viande et de ne pas abuser d'autres aliments riches en cholestérol mais moins riches en nutriments (le beurre par exemple).

Comme pour tous les aliments, la consommation doit rester raisonnable. Il ne faut pas en manger tous les jours mais 3 ou 4 oeufs bien frais par semaine participent à une alimentation équilibrée. Comme ils sont très protéinés, mieux vaut les consommer le matin ou le midi. Préférez les oeufs bio, plus riches en nutriments.

12:54 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : oeufs, sante, cholesterol, proteines, lipide |  Facebook |

07/09/2009

Du bon gras!

sashimiSaumon, thon, truite, sardine, hareng, maquereau sont quelques uns des poissons dits "poissons gras" qui sont pourtant bons à la fois pour la santé et pour la ligne.
Ils sont en effet riches en acides gras polyinsaturés omégas 3. C'est de la bonne graisse à bien des égards:
- Les acides gras insaturés réduisent les triglycérides (facteurs de l'obésité)
- Les poissons gras sont source de vitamine A
- Ils entretiennent l'élasticité de la peau, ce qui est intéressant en cas de régime
- Ils diminuent la résistance à l'insuline, ce qui s'oppose à l'obésité
- Ils sont bénéfiques à bien des égards pour lutter contre certaines maladies et pour entretenir votre cerveau

Quelques précisions s'imposent:
- Les poissons gras sont un peu plus caloriques que les poissons maigres (c'est presque un pléonasme)
- Certains poissons ne sont pas gras toute l'année. Par exemple, le hareng est maigre de février à avril.
- Les poissons d'élevage ont des teneurs inférieures en omégas 3
- Les maquereaux anglais (les chinchards) sont particulièrement bon marché
- Le revers de la médaille est que c'est dans la graisse des poissons que se nichent les polluants de type métaux lourds (forcément très mauvais). L’origine de votre poisson compte. Le poisson d'élevage bio est celui qui présente les meilleures garanties. Il est probablement plus cher mais il est également plus riche en omégas 3 et plus nourrissant. Les poissons maigres sont moins susceptibles d'abriter des métaux lourds.
- les bénéfices pour votre santé du poisson gras dépendront beaucoup de la cuisson: il vaut mieux les consommer en tartare, en mi-cuit ou en cuisson vapeur.

Outre les précieux omégas 3, les poissons qu'ils soient gras ou pas vous apporteront des protéines, du phosphore, du sélénium, des vitamines B2 et B12, de cuivre, de zinc,...  Ma recommandation du jour est donc d'inclure des poissons gras, de préférence issus de l'agriculture biologique, dans votre alimentation au moins une fois par semaine. Les poissons maigres ont, eux aussi, leurs vertus. Je vous en parlerai une prochaine fois.

Bonne semaine à tous!

09:47 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : poisson, lipides, proteines, omegas 3 |  Facebook |

04/09/2009

Malbouffe addict?

fast-food_malbouffeHier soir, l'émission de France2  Envoyé Spécial proposait un thème sur les "coulisses des fast foods" et évoquait la "dépendance à la malbouffe". Le contenu du reportage a de quoi vous dégoûter de la restauration rapide (si ce n'était pas encore fait): hygiène déplorable, origine de la viande non traçable, sirop de glucose et graisse de poulet ajoutés dans les Kebabs, les saucisses, les hotdogs pour masquer la mauvaise qualité, ajoût de colorants artificiels.

Le nutritionniste interviewé dans le reportage confirme que le contenu d'une assiette achetée en fast food (boisson sucrée comprise) s'élève à près de 2000 calories pour un seul repas!

Hygiène plus que douteuse, valeur nutritionnelle quasi nulle, calories par milliers, sucre et autres produits masquants ajoutés ne sont que quelques unes des excellentes raisons de fuir les fast foods.... Pourtant en lisant les blogs régimes, je constate que vous êtes nombreuses à associer junk food et plaisir. Je cite la skynetbloggeuse Bibinette: "pourquoi les bonnes choses comme les chips, le chocolat, la glace ne font ils pas maigrir??????"
C'est une bonne question. Les lipides (le gras) augmentent la sensation de goût et d'onctuosité et ont également un effet sur la perception de l'arôme.
Le sucre agit également comme exhausteur de goût et il stimule les zones du cerveau associées au plaisir.
 
Pour changer durablement d'alimentation, il faut soit compter sur votre volonté de fer (dur, dur!), soit que le repas sain reste un bon moment. Je vous le dit quasiment à chaque post mais c'est important de continuer à se faire plaisir.

Je concluerai par un petit conseil culinaire: Plutôt que de cuire vos pâtes à l'eau, préparez les en "pastasotto": disposez dans une casserolle un filet d'huile d'olive, de l'ail et un peu d'oignon et faites chauffer. Après quelques instants, ajoutez des pâtes crues (des pennes idéalement) et ajoutez progressivement des louches de bouillon de poule dégraissé, pas trop concentré et touillez. L'idée est que chaque louche de bouillon soit absorbée avant de verser la suivante. Faites celà jusqu'à ce que les pâtes soient al dente. Servez ça mélangé avec des légumes de saison cuits (haricots verts, courgette, tomate,..), des feuilles de basilic frais, un peu de sel et un peu de poivre et d'autres épices et condiments à votre goût. C'est un repas plus indiqué pour le midi que pour le soir. Les enfants adorent, c'est bon marché et c'est encore meilleur réchauffé. Je vous assure que c'est plus savoureux qu'un McDo!

10:42 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : fast food, malbouffe, sante, sucre, calories, graisse, lipides |  Facebook |

01/09/2009

Déprime

Weeping_Nude_bEn lisant les bloggeuses de la catégorie "Diététique" qui nous narrent leur vie quotidienne, je remarque que beaucoup d'entre elles (et donc certaines d'entre vous) font état de petits coups de blues, parfois de franche déprime

Faire un régime est une chose difficile, exigeante et c'est parfois compliqué socialement (en plus de faire régime on passe pour le rabat-joie de service qui fait grise mine devant le gâteau au chocolat)

Mais le coup de blues peut également résulter de carences qui vont lourdement impacter l'humeur: minéraux, vitamines B, fer, calcium et surtout les oméga 3 et le magnésium

En cas de petit passage à vide, réfléchissez à votre alimentation et assurez vous de consommer assez : de légumes riches en vitamine B6 (haricots verts, lentilles, épinards,...), de vitamines B9 (cresson, noix, jaune d'oeufs, laitue, muesli,...), B12, de produits laitiers (1 à 2 portions par jour), de poisson, de glucides, d'aliments riches en magnésium et offrez vous un petit carré de chocolat noir de noir de temps en temps (savourez le celui-là! Et mangez le sans culpabiliser car il est bénéfique pour votre moral :)).
Côté compléments alimentaires, vous pouvez envisager le magnésium et les oméga 3 (si votre alimentation n'en comporte pas assez), le fer, le sélénium et le ginseng. L'idéal est de déterminer les éventuelles carences
avant de se lancer dans la consommation quotidienne de compléments alimentaires

Un autre conseil pour manger "anti-déprime": tout en veillant à l'équilibre et au côté sain de votre assiette, mangez avec plaisir des choses que vous aimez.

Il est clair que tout ne se résoud pas dans l'assiette mais puisse une alimentation saine vous aider dans votre processus de mieux-être.