16/09/2009

AGT... à jeter?

margarineDans les commentaires d'un post précédent, Valérie pose la questions suivante: "Pourrais-tu aussi nous éclairer sur les graisses hydrogénées ou AGT (Acides Gras Trans)?"

C'est vrai que c'est important de parler de ces graisses qui ont pris en peu de temps une place considérable dans l'industrie alimentaire. Les graisses trans ont mauvaise presse par les temps qui courent... A juste titre? Sans ambiguités, la réponse est oui! C'est de la "mauvaise graisse" et les acides gras n'ont aucun intérêt nutritif. On en trouve à l'état naturel en quantités relativement réduites dans le lait entier, le beurre et la viande de ruminants. Ils sont surtout difficilement contournables dans bon nombre de produits alimentaires industriels. Les AGT proviennent essentiellement des huiles hydrogénées, c'est-à-dire "épaissies" à l'hydrogène

Les industriels les utilisent pour 4 raisons principales: elles sont très bon marché, elles donnent aux aliments qui en contiennent un aspect moelleux assez agréable (l'impression que ça fond dans la bouche... c'est bon pour les ventes), elles sont chimiquement stables et elles se conservent longtemps.

Les AGT augmentent le "mauvais cholestérol" (LDL) mais dans une proportion moindre que les acides gras saturés. On soupçonne ces graisses d'avoir un impact négatif sur le "bon cholestérol" (HDL) mais cela n'a pas encore été formellement démontré. Il est par contre évident que les deux types d'acides gras sont des facteurs de surpoids: Les acides gras saturés et les acides gras trans se figent à température ambiante... imaginez ce qui se passe dans votre corps quand vous en mangez

Pour avoir un corps plus mince, éviter le mauvais cholestérol et ainsi diminuer les risques de souffrir à terme d'une maladie cardiovasculaire, il est indiqué de limiter au maximum les AGT et de contrôler votre consommation d'acides gras saturés (graisses animales, huile de coco et surout huile de palme).

Pour traquer les acides gras trans, lisez les étiquettes pour déceler la présence d'huile hydrogénée (la quantité n'est malheureusement pas indiquée). Faites surtout attention aux biscuits, patisseries industrielles, crèmes, pâtes à tartiner, margarines et plats préparés. Vous remarquerez que vos enfants sont particulièrement exposés à ces graisses "nouvelle génération". Attention également aux huiles de cuisson des fast foods.

La prolifération des AGT ont amené récemment les autorités sanitaires new yorkaises à interdire l'usage des huiles hydrogénées dans les restaurants... en espérant que l'on fasse de même chez nous.

18:30 Écrit par Philippe dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : graisses, cholesterol, agt, huile hydrogenee |  Facebook |

Commentaires

Hello Le coaching personalise, ca consiste en quoi et ca coute combien ?

C'est quelque chose que je ferais bien, mais bon je vis en Australie. J'aimerais perdre les 4 derniers kilos qu'il me reste a perdre (des 18kg que j'ai pris durant ma grossesse). Ici l'ete arrive a grand pas, c le retour des salades et des fruits, la bonne occasion pour manger plus leger ! Mais j'ai du mal a me motiver je dois dire !

Écrit par : marie@ | 18/09/2009

dis franchement c'est comme les autres qui veulent nous apprendre à nous laver les mains ;))

mais ça fait longtemps qu'on parle et qu'on connait les dangers des graisses trans -graisses végétales hydrogénées - c'est ce qui est écrit en général sur les emballages

et y en a dans tout et partout faut just bien lire les étiquettes et pas oublier que si ça se vend plus ,ça se fabrique plus !

un bon moyen de faire changer les méthodes des fabricants de l'alimentaire :)

Écrit par : bio | 18/09/2009

Merci pour vos commentaires Bonjour Biogénétique,

Tu as raison. Je n'apporte certainement pas de scoop quand je parle des AGT mais parfois il faut rappeler les fondamentaux :-)


Salut Marie,

Vaste question. Chaque coach a sa méthode. En ce qui me concerne, j'aime bien travailler de la manière suivante:
tout d'abord, une première rencontre (qui peut durer assez longtemps) ou je vais poser plein de questions et beaucoup écouter. On passe en revue:
- tout ce qui influence le comportement et les habitudes alimentaires: mode de vie, famille, goûts, contraintes, équipement de la maison (congelo, micro-onde, four,...), allergies, moral, etc.
- l'historique du poids, les objectifs
- l'image de soi
- les repas (matin, midi, soir, encas)
- les éventuelles fringales, boulimies, etc
- parfois les aspects plus émotionnels (j'ai travaillé avec quelqu'un qui a pris beaucoup de poids suite à un deuil)
On termine cette première séance par une discussion sur les premiers éléments à changer dans l'alimentation (je remets un document avec deux pages de conseils, d'indications et une liste d'aliments conseillés)

La deuxième séance vient assez vite après la première: elle commence par un bilan alimentaire. C'est aussi un échange plus approfondi ou le "coaché" va, en fin de séance, prendre toute une série d'engagements (régime et activité physique) allant dans le sens d'une amélioration de l'hygiène de vie. Mon rôle est de m'assurer que ces engagements vont effectivement dans le bon sens (perdre de la graisse et pas du muscle ou de la masse osseuse, sans carences) et que les objectifs sont réalistes, mesurables, avec une date butoire, etc. J'aide aussi la personne qui me consulte à trouver des solutions correspondantes à son mode de vie (un célibataire qui travaille beaucoup sera confronté a des problèmes pour bien manger le midi par exemple) et à ses goûts (J'ai un client qui adore la viande et n'imagine pas ne pas en manger tous les jours. Il faut orienter son régime en fonction de ça tout en veillant à contrebalancer les effets négatifs d'une alimentation trop carnée)

Ensuite, on fait du "management by objectives" et on serre l'un ou l'autre boulon (difficile de décrire en détails parce-que c'est très personnalisé)

En ce qui concerne le prix, la question est délicate... Pour mes tarifs, je préfère en discuter individuellement mais disons qu'un coach va travailler pour un montant allant de 35 à 70 euros de l'heure (ça dépendra du coach, du degré de personalisation et du nombre de séances)

Écrit par : Philippe | 18/09/2009

oui mais ... y a pas que l'alimentation ,les gens doivent bouger leur corps aussi...sinon
ça marche pas ;))

Écrit par : bio | 18/09/2009

Of course les muscles ont une influence sur le métabolisme et sur la dépense énergétique. Sport et alimentation se complètent: Ce sera surement le sujet de mon prochain post :-)

Écrit par : Philippe | 18/09/2009

Salut ! Je crois bien que Mac Do a fait des efforts maintenant pour éviter l'utilisation de l'huile de palme pour ses frites.
Moi je pense personnellement que l'Europe devrait interdire les AGT.
J'essaie de les éviter c'est mieux.
Mais n'est ce pas les AGT qui favorise la cellulite ?
J'avais vu un jour sur Télématin que pour éviter d'avoir de la cellulite il fallait bannir les gateaux industriels.

Écrit par : Lucy outta sky | 22/09/2009

Les commentaires sont fermés.